Un compost labellisé TERROM

Un compost labellisé TERROM

Répondant déjà à la norme NFU 44-051, le compost issu des ordures ménagères du SIETOM de Chalosse est désormais labellisé TERROM depuis 2019. C'est la première fois que ce label est délivré en France.

6 000 tonnes de compost par an

Aujourd’hui, face aux enjeux de raréfaction des ressources et de protection de l’environnement, le recyclage et la valorisation des déchets sont des leviers essentiels. Les installations de tri-compostage apportent notamment des réponses à ces défis en valorisant la part de matière organique contenue dans les déchets ménagers résiduels.

Avec son unité de valorisation organique, le SIETOM produit près de 6000 tonnes de compost normé NFU 44-051 chaque année. Considéré comme amendement organique, il enrichit durablement les sols et stimule leur activité biologique naturelle. Au SIETOM, il est acheté par des agriculteurs locaux à hauteur de 3€ la tonne pour faire de l'épandage agricole.

1ère collectivité de France à être labellisée

Malgré les exigences de qualité apportées par la norme, la SIETOM a voulu aller encore plus loin en devenant la toute première collectivité de France à recevoir le label TERROM. Validé par un processus d'audit et de certification, ce label garantit aux utilisateurs que le compost produit répond à un niveau de qualité défini qui a été obtenu par des procédés stables et contrôlés. Avec TERROM, les agriculteurs ont l'assurance d'un amendement organique de qualité pour fertiliser les sols et la garantie d'un sol préservé. A l'heure où sont pointées du doigt les unités de valorisation organique, la certification TERROM permet donc d'utiliser en toute confiance des composts issus du tri compostage.