SIETOM Accueil / Traitement des déchets / Le centre de stockage


mer 13 décembre 2017
Initialisation
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Le centre de stockage

Le centre de stockage

C.S.D.M.A

Le SIETOM de Chalosse gère en régie un centre de stockage des déchets. Il est utilisé pour stocker les déchets ultimes issus de l'usine de traitement mais accueille également les encombrants issus des déchetteries.
D'autres collectivités viennent également apportés des déchets ainsi que des clients privés. Tous ces apports sont conventionnés.

Sur le site des Partenses, sont présents :

  • Deux C.E.T (Centre d'Enfouissement Technique) d'une surface totale de 3ha en activité de 1990 à 1998 et de 1998 à 2005.
  • Un C.S.D.M.A (Centre de Stockage des Déchets Ménagers et Assimilés) d'une surface de 7.3ha ouvert depuis 2005.

Tonnages stockés en 2015

31 726 Tonnes enfouies en 2015 dont 14 601 T provenant du SIETOM de Chalosse.

Provenance des apports

  • SIETOM de Chalosse : 46,02%
  • SITCOM Côte Sud : 42,42%
  • Apports privés : 8,63%
  • Communauté de communes de Roquefort : 1%
  • Autres apports : 1,94%

Fiche technique du CSDMA

  • CSDMA : Centre de Stockage de Déchets Ménagers et Assimilés
  • Début d’exploitation :  14 mars 2005
  • Superficie totale : 8 hectares sur une hauteur de 12 mètres
  • Superficie à exploiter : 7,3 hectares
  • Volume de stockage total : 900 000 m3
  • Autorisation annuelle : 46 800 tonnes par an (arrêté préfectoral)
  • Durée de vie minimale : 16 ans soit une fin d’exploitation programmée en 2021
  • Typologie des déchets acceptés sur le CSDMA : déchets non dangereux conditionnés en vrac
  • Exploitation :en casiers qui sont divisés en alvéoles destinées à recevoir
    • Des refus issus de centre de tri
    • Le tout venant des déchetteries
    • Les refus de l’usine de tri compostage
  • Incidents : incendies à répétition mieux maîtrisés depuis la mise en place des caméras thermiques.
  • Coûts : 4 106 948 €HT (subvention Conseil Général : 40% uniquement pour les 2 premières tranches). 1 tonne de déchet enfouie représente un coût de 37€ pour le SIETOM
  • Certification ISO : depuis le 1/01/2013, le centre de stockage est certifié ISO 14001 afin de maîtriser les impacts environnementaux et de faire baisser la TGAP
  • Apports de déchets : les apports de déchets sont règlementés. Une convention est signée entre le Syndicat et le producteur de déchets qui s’engage qualitativement et quantitativement  sur la nature et la quantité des déchets. Tout chargement est refusé si l’un des contrôles n’est pas validé ou présente un degré de non-conformité inacceptable.
  • Problématiques :
    • Air : un réseau de captage du biogaz est installé afin de le traiter dans une torchère.
    • Incendie :
      • Caméras thermiques
      • Couverture de terre
      • Consignes d’appel, d’alarme et d’information
      • Manœuvres effectuées avec les pompiers
    • Envols : mise en place de filets notamment en périphérie du quai de déchargement.
    • Eau : traitement des lixiviats
  • Plan de coupe :
Shéma de protection du CSDMA

Shéma de protection du CSDMA

  • Noté actuellement 3 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 3/5 (2 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !