Certification ISO 14001

Certification ISO 14001

Certifié ISO 14001 depuis 2012 pour son activité d’enfouissement des déchets et de traitement des rejets, le SIETOM de Chalosse confirme sa position d’acteur responsable dans le paysage départemental des déchets et compte bien jouer un rôle majeur dans les années futures dans la protection de l’environnement.

Maîtriser la nature des déchets entrants, améliorer les rejets, optimiser les ressources énergétiques, aménager le site pour une meilleure intégration dans le contexte local constituent la priorité de la politique environnementale de notre Syndicat. Ces opérations menées avec efficacité permettent de prévenir tout risque de pollution, d’améliorer la gestion des installations existantes et de structurer l’organisation des futures.

Logo ISO 14001 def

La norme qui concerne le management environnemental, repose sur le principe d'amélioration continue de la performance environnementale par la maîtrise des impacts liés à l'activité. Ainsi, le SIETOM respecte la règlementation et de fait bénéficie d'une diminution de la Taxe Générale des Activités Polluantes (TGAP).

Si l'ensemble de la démarche implique les services du SIETOM, elle concerne également les prestataires, les clients, les fournisseurs et les usagers dans le respect d'une bonne gestion des déchets.

Les fondamentaux de la norme ISO 14001

Cette norme est fondée sur une approche connue sous le nom de roue de Deming et qui peut être résumée de la façon suivante : Plan (planification des objectifs), Do (mise en œuvre), Check (vérifier), Act (analyser, corriger et réagir).

               

                                                                               18 exigences sont réparties en 6 chapitres :

             

Roue-de-Deming_large

1 . Les exigences générales (= les intentions du Syndicat en matière d'environnement).

              2 . La politique environnementale (= les objectifs du Syndicat).

              3 . La planification (= les Aspects Environnementaux, la Réglementation et les objectifs, cibles et programme).

              4 . La mise en œuvre (=Responsabilités, formation, communication, la documentation, maîtrise opérationnelle et situations d’urgence).

5 . Les contrôles (=la surveillance, la conformité, les non conformités, actions correctives et actions préventives et les enregistrements, l’audit interne).

6 . La revue de direction (= revue de l'ensemble du système pour vérifier s'il est adéquat, efficace et pertinent).

Le champ de certification

Le-champ-de-certification

Les enjeux de la norme

1. Mieux connaître les impacts environnementaux générés par les activités du SIETOM
  • Améliorer les pratiques (nettoyage), les exigences techniques (CCTP engins),
  • Valoriser (le biogaz par exemple),
  • Maîtriser les processus en situation d’urgence
  • Anticiper dans le cadre du principe d’amélioration continue.
2. Garantir le respect à la réglementation et être à même d’anticiper sur les évolutions (veille)

Le SIETOM est une Installation Classée pour la Protection de l’Environnement (ICPE) et est soumis à un certain nombre de réglementations (Arrêtés Préfectoraux, Arrêtés Ministériels, Décrets, Circulaires….).

  • L’organisation mise en place pour répondre aux exigences de la Norme ISO 14001 permet d’assurer une veille réglementaire et une mise en conformité indispensable (site Apave.avise)
  • Cela permet aussi de faciliter la communication avec les administrations tutelles (DREAL, Préfecture) puisque le SIETOM devient acteur
  • Et donc fournit une meilleure maîtrise financière de cette problématique par une anticipation des besoins
3. Diminuer les dépenses liées à la TGAP

L’application de la TGAP pour un site certifié porte sur les tonnages enfouis à compter de la date de certification.

4. Générer une démarche mobilisatrice
  • La certification ISO 14001 génère un cercle vertueux au sein de la structure ; c’est un projet fédérateur avec des résultats concrets.
  • Le succès de l’obtention de la certification repose sur la mobilisation de tous les salariés qui vont entretenir en premier chef le processus d’amélioration continue

Quelles suites ?

Le SIETOM a engagé une réflexion sur le champ de certification par rapport au nouveau référentiel ISO 14001 version 2015. Ce dernier ne va en effet plus permettre de découper les activités d’une entité en n’en certifiant que certaines. Notre engagement d’amélioration continue et de prévention de la pollution se renforce donc avec la mise en œuvre dès 2018 d’un plan d’action sur 3 ans visant à intégrer dans le périmètre de certification ISO 14001 l’ensemble des activités du SIETOM à savoir l’Unité de Valorisation Organique (U.V.O.), les collectes et les déchetteries.
Nous intégrons ainsi l’ensemble de nos processus dans une logique de cycle de vie en gardant en permanence le souci de préserver les ressources, d’agir le plus en amont possible et de réduire notre empreinte au maximum pour les générations futures.